Les intestins


L'intestin est la portion de l'appareil digestif située entre l'estomac et l'anus. C'est un conduit musculo-membraneux de 6 à 8 mètres de longueur, aplati lorsqu'il est vide, cylindrique lorsqu'il est distendu. L'intestin comporte deux parties : l'intestin grêle et le gros intestin, ou côlon.

L'ensemble de l'intestin est richement vascularisé : ses artères proviennent des artères mésentériques supérieures et inférieures, branches de l'aorte abdominale ; ses veines forment les veines mésentériques, tributaires de la veine porte.

L'intestin grêle : 


L'intestin grêle est composé de trois segments successifs, de longueur très inégale :

le duodénum, dont l'origine est renflée (bulbe duodénal ), fait directement suite à l'estomac au niveau du pylore et dessine une boucle en U contournant la tête du pancréas ; sa longueur n'excède pas 25 centimètres. Dans la partie verticale débouchent le canal cholédoque, qui draine la bile, et le canal de Wirsung, qui draine la sécrétion externe du pancréas.

Le jéjunum et l'iléon, qui prolongent le duodénum, ne sont pas nettement séparés. Au contraire du duodénum, qui est fixé, le jéjunum et l'iléon décrivent une série d'anses et de circonvolutions mobiles, lovées les unes sur les autres, qui flottent dans la cavité abdominale. L'iléon se termine en s'abouchant dans le cæcum ; son embouchure est formée par la valvule iléo-cæcale ou valvule de Bauhin.

L'ensemble de l'intestin grêle mesure environ 7 m de long chez l'adulte. Il est revêtu intérieurement d'innombrables replis glandulaires : les villosités intestinales. Celles -ci interviennent dans la digestion par leur sécrétion enzymatique.

Le gros intestin, disposé en cadre autour de l'intestin grêle, s'étend de l'angle iléo-cæcal jusqu'à l'anus ; il est beaucoup plus volumineux mais moins long (1,50 m environ ) que l'intestin grêle et dessine dans l'ensemble les trois côtés d'un cadre : le segment ascendant du côté droit monte jusque sous le foie ; il porte successivement les noms de cæcum et de côlon ascendant ; le cæcum en est le segment fixe, le côlon ascendant, le segment mobile. À l'extrémité du cæcum se trouve appendu un petit diverticule vermiforme, l'appendice. Au côlon ascendant fait suite une portion horizontale, le côlon transverse, qui s'étend de droite à gauche jusqu'au niveau de la rate. Le segment descendant et gauche du cadre est formé par le côlon descendant, dont la partie inférieure plonge dans le petit bassin. C'est le sigmoïde, auquel fait suite le rectum, portion terminale dilatée en ampoule du gros intestin. Le rectum, long de douze centimètres environ, se termine à l'anus que ferme un vigoureux sphincter. L'intestin ne flotte pas librement à l'intérieur de la cavité abdominale. Il est recouvert d'une membrane séreuse, le péritoine, analogue à la plèvre, qui l'entoure et le fixe à la paroi ; il lui apporte ses vaisseaux (artères, veines, vaisseaux lymphatiques ). Ainsi se trouve constituée toute une série de replis péritonéaux qui portent le nom de mésos (mésocæcum, mésorectum, etc.); le plus important, celui qui enserre l'intestin grêle, porte le nom de mésentère.

La fonction du côlon est d'excréter les résidus de la digestion tout en permettant la réabsorption, dans son segment terminal, des substances utilisables par l'organisme (eau et glucides ).