Douleurs des stomisés


Voici maintenant un exposé du Docteur Marie - Thérése GATT
Unité pluridisciplinaire de traitement de la Douleur 
Chronique -Hôpital Avicenne 

Douleurs des stomisés. 

Qu'est-ce que la Douleur ?

Depuis les travaux réalisés par l'Association Internationale pour l'étude de la douleur, la définition suivante a été élaborée : 

La douleur est une expérience émotionnelle désagréable en rapport avec une lésion tissulaire existante ou potentielle ou décrite en termes d'une telle lésion. Aiguëe, vive, fulgurante, diffuse, sourde, tenace, la douleur est toujours intolérable. Elle met en jeu des fonctionnements très complexes qui impliquent l'individu dans son intégralité tant somato-psychique que Sociale et Culturelle, la douleur est subjective. Les rôles de la mémoire et de l'apprentissage sont également à prendre en compte. Le soulagement du patient, accessoire il y a une vingtaine d'années, devient aujourd'hui une priorité thérapeutique. Cette démarche est particulièrement flagrante chez le nouveau-né et le jeune enfant chez lesquels la perception de la douleur fut longtemps niée, en raison des difficultés de communication. 

Différents types de douleur ont été identifiés. 

Selon la durée, si elle dure depuis moins de 3 mois, elle est aiguë, c'est la douleur - symptôme, si elle dure depuis plus de 3 à 6 mois c'est la douleur maladie, selon le mécanisme, elle peut être due à une lésion tissulaire (douleur aiguë, de nociception) à une lésion du système de contrôle des voies de la douleur, à une modification de l'humeur ou à une affection psychiatrique. Parfois aucune cause n'est retrouvée. Ainsi la revue de la littérature sur les 5 dernières années permet de retrouver ces différents tableaux cliniques. 

Douleur Aiguë. 

L'expérience du COOK COUNTY hospital rapporte l 'étude de 1616 patients porteurs de stomies digestives, 553 patients (34 %) ont des complications dont 448 précoces (28%), 7 % ont des douleurs liées à une mauvaise localisation. D'autre part, une étude réalisée en France, portant sur le suivi des colostomisés à mis en évidence 30% de hernies de la colostomie. 

Conclusion. Depuis les années 75 de réels progrès ont été réalisés en Europe pour mieux comprendre et traiter les douleurs quelles qu'en soient les causes et les mécanismes. Les patients ne doivent pas hésiter à informer leur médecin de leurs maux, mais ils doivent également s'informer. Ainsi la douleur n'en sera que mieux combattue.